LA PLAYLIST ELABETH

"La" Playlist à écouter en mode "shuffle" ! Cliquez ci-dessous... Le player s'ouvre en mode "popup" ainsi vous pouvez écouter de la musique tout en continuant à naviguer. Cliquez ci-dessous... (Tous les titres de cette playlist sont disponibles au téléchargement gratuit via le menu "Bonus mp3" ou en passant par l'onglet "Télécharger" présent dans chaque album).
Player Elabeth

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Yves BROUQUI
 
(Guitariste & compositeur Français, né à Marseille)
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Né à Marseille, il commence la guitare en 1980 avec René MAJARIAN à Grenoble. En 1984, il est admis au CIM dans la classe de Pierre CULLAZ avec lequel il étudiera deux ans. Il est engagé de 1986 à 1988 dans le Sextet du batteur Simon GOUBERT puis dans le trio Carlos BARRETTO et dans le Sextet du violoniste Pierre BLANCHARD.Il joue également avec Alain JEAN-MARIE, Luigi TRUSSARDI, Philippe COMBELLE, Olivier HUTMAN, Michel GRAILLIER, Arigo LORENZI.

S'inspirant de grands maîtres de la guitare tels que Grant GREEN, René THOMAS, Wes MONTGOMERY ou Jim HALL, tout en acquérant un solide maturité musicale, il s'avère bientôt être l'un des guitaristes les plus doués de sa génération.

Il va jouer dans les formations de musiciens tels que : Steve POTTS Quartet, Christian VANDER Quartet, Georges BROWN Trio, Laurent FIKELSON Sextet et Emmanuel BEX Quintet avec qui il enregistre deux albums.

Profondément engagé dans le style de jazz be-bop, il effectue plusieurs séjours aux Etats-Unis avant de s'y installer.

Débuts :

Yves Brouqui est né le 10 août 1962 à Marseille. Il grandit dans la région de Grenoble et commence l'étude de la guitare en 1980 avec René Majarian, ex-diplomé de Berklee, Boston.
Il commence alors à se produire localement, notamment à la "Soupe aux Choux", en compagnie de musiciens locaux comme Benoît Sourice et Vincent Mahey. Ses études universitaires terminées, il s'inscrit au C.I.M. (Centre d'Information Musicale) et décide de s'installer à Paris en septembre 1983.

Paris :

Au C.I.M., il étudie pendant deux ans ; la guitare avec Pierre Cullaz, l'arrangement avec Jacques Degraines, joue dans de nombreuses petites formations et big bands, obtient un poste d'assistant et rencontre les premiers musiciens avec qui il fera, plus tard, ses débuts professionnels (Emmanuel Borghi, Christophe Valemme, Christophe Laborde).

Il est remarqué par Simon Goubert qui l'engage dans son nouveau sextet en 1986. Ce groupe lui permettra de se faire connaître et il sera très vite sollicité par de nombreux musiciens parisiens comme Luigi Trussardi, Philippe Combelle, Olivier Hutman, Alain Jean-Marie, Michel Graillier ou le musicien belge Jacques Pelzer ex-compagnon de René Thomas.
Il commence alors une collaboration musicale qui se transformera très vite en amitié avec des musiciens comme Laurent Fickelson ou Philippe Soirat, collaboration qui durera jusqu'à son départ pour les Etats-Unis en 1994.

Professionnel apprécié, il est engagé de manière "titulaire" dans divers groupes comme le quartet de Steve Potts avec qui il restera six ans, le quartet de Christian Vander, le trio de Georges Brown aux côtés d'Emmanuel Bex, le septet de Pierre Blanchard.

Co-fondateur du premier sextet de Laurent Fickelson, il est ensuite engagé dans le quintet d'Emmanuel Bex : le "Bex'tet" avec qui il enregistre deux CD. Durant ces années il joue de manière régulière et intensive à Paris et en Province. Il parcours aussi l'Europe et l'Amérique du sud.
Après un bref séjour à New York en 1991, il décide de s'y installer en 1994. Il sera lauréat du programme Lavoisier en 1996.

New York :

A partir de 1994, tout en se produisant encore en France et en Europe au sein du "Bex'tet" d'Emmanuel Bex, il prend contact avec la scène New Yorkaise, notamment par le biais d'un club maintenant internationalement connu : Smalls Jazz club.
Après s'être produit dans de nombreux endroits, bars, restaurants, petits clubs, il est remarqué par plusieurs musiciens de la scène New Yorkaise comme Grant Stewart, Michael "Spike" Wilner, Joe Magnarelli, Peter Bernstein, Johnny Ellis, Dennis Charles ou Joe Strasser.

Les légendaires tardives, quotidiennes et fatiguantes "jam sessions" de Smalls, lui ont permis de se faire entendre et apprécier par un plus large nombre de musiciens Américains. Il suscite très vite leur attention et travaille de manière régulière avec Grant Stewart et Johnny Ellis avec qui il effectue une première tournée en France en juillet 1996. Une autre suivra en novembre de la même année.
De retour à New York, il est sollicité de manière régulière dans divers contextes, rencontrant et travaillant avec de nouveaux musiciens comme Sam Yahel, Mark Taylor, Jim Rotundi, Avishai Cohen, Mike Karn, Bob Mover, Bobby Durham, Jimmy Lovelace, Mala Waldron, Charles Ruggiero. Il effectue une autre tournée en France durant l'été 1998 avec Grant Stewart et son frère Philip Stewart, ce qui lui permettra de faire découvrir à un jeune public enthousiaste, ses conceptions musicales.
Désormais à sa place dans le cercle musical de Smalls, il multiplie les rencontres et les projets et est aqmené à y travailler régulièrement avec Grant Stewart, Joe Magnarelli, Michael "Spike" Wilner, Joe Srasser, Charles Ruggiero, Brian Floody, Tony Leone.
Il travaille aussi dans plusieurs autres clubs de la ville comme NoMore, Detour, Kavehaz, Darhma et Smoke ou il aura le plaisir de se produire au sein du quintet de l'organiste Mike Le Donne aux côtés d'Eric Alexander, Joe Fanrsworth et Jim Rotundi.

Il effectue, par ailleurs, deux tournées dans le nord des Etats-Unis avec un trio dirigé par Michael "Spike" Wilner.
En 1999, il participe, avec le groupe de Xavier Richardeau, à deux tournées en France aux côtés de Michael "Spike"Wilner, Joe Strasser, Charles Ruggiero ; et, toujours en France, une tournée avec Grant Stewart.

Cette même année il enregistre son premier disque en leader "Foreign Currency" pour le label français ELABETH, avec Charles Bellonzi, Alain Jean-Marie et Nicolas Rageau. Ce CD a reçu en France, en février 2000, un Diapason d'Or par la revue spécialisée Diapason, a été classé Disque du mois par la revue Jazz Magazine, a obtenu quatre étoiles dans Jazzman et a été sectionné Le Disque par la revue Jazz Notes.

De retour à New York, après sa dernière tournée, il est engagé comme membre permanent dans le quintet de Michael "Spike" Wilner qui se produit régulièrement à Smalls et avec qui il enregistre un CD "A blues in many colors" en février 2000.

Il se produit, depuis, beaucoup en sideman et en leader, dans des clubs comme Detour, Kavehaz et Smalls où il enregistre son deuxième CD, live, au mois d'avril 2001 avec Grant Stewart, Michael "Spike" Wilner, Joe Strasser et le bassiste Paul Ghil.
Il remplace aussi, à plusieurs reprises, le guitariste Peter Bernstein à Smoke, au sein du groupe de Mike Le Donne.

Favorisé par un passé solide à Paris et par une position bien établie à New York, Yves Brouqui partage désormais son temps entre France, Europe et Etats-Unis.

Les musiciens avec qui il a joué :

En France :

Piano (clavier): Emmanuel Bex (orgue), Emmanuel Borghi, Laurent Courthaliac, Pierre Christophe, Laurent Fickelson, Richard Galliano (accordéon), Michel Graillier, Alain Jean-Marie, Jacky Terrasson

Contre-basse: Jean-Jacques Avenel, Jean Bardy, Carlos Barretto, Thomas Bramerie, Albi Cullaz, Gilles Naturel, Clovis Nicolas, Stéphane Persiani, Nicolas Rageau, Luigi Trussardi, Christophe Valemme, Jean-Philippe Viret, Michel Zenino

Batterie: Jean-pierre Arnaud, Charles "lolo" Bellonzi, Georges Brown, Philippe Copmbelle, Bob DeMeo, Philippe Garcia, Simon Goubert, Ted Hawk, Olivier Johnson, Andrea Michelutti, Richard Portier, François Ricard, Philippe Soirat, Christian Vander, Bruno Ziarelli

Solistes:

- Trompette : Stéphane Belmondo, Alex Tassel
- Sax tenor : Lionel Belmondo,Christophe Laborde, Eric Prost, Yannick Rieu, David Sauzet, François Theberge, Guillaume Naturel, André Villeger
- Sax alto : Jean-Paul Adam, Gaël Horellou, Jean-Michel Couchet, Pierrick Pedron, Steve Potts
- Violon : Pierre Blanchard, Didier Lockwood

A New York :

Piano: Franck Amsalem, Ehoud Asherie, Bruce Barth, Rob Bargad, Brian Charette (orgue), Selino Clarke (orgue), Jones Davis, Eric Lewis, Ian Mac Donald (orgue), Peter Mihelich, Sacha Perry, Mala Waldron, Michael "Spike" Wilner, Peter Zak

Contre-basse: Philippe Aerts, Reid Anderson, Greg August, Gerald Canon, Avishai Cohen, Dennis Erwin, Joel Forbes, Paul Ghil, Todd Grunder, Kioshi Kitagawa, Joe Martin, Tom Pietrycha, Kenji Rabbeson, Ari Roland, Ben Street, Joris Teepe, Murray Wall, John Webber, Doug Weiss, Johannes Weisenmuller

Batterie: Dennis Charles, Sylvia Cuenca, Mike Clark, Bobby Durham, Johnny Ellis, Brian Floddy, Al Foster, Frank Gant, Billy Kay, Tony Leone, Jimmy Lovelace, Mike Meiser, Rudy Petshauer, Karim Riggins, Charles Ruggiero, Stephan Shatz, Phil Stewart, Joe Strasser, Tchad Taylor, Mark Taylor, Kenny Wallosen, Andy Watson, Jeff Willians, Greff Wuepper

Trompette: John Bailey, Gregg Glassman, Joe Magnarelli, Valery Pomomaref, Jim Rotundi, Jon Snider

Saxophones:

-Alto: Dimitri Baievski, Jessie Collins, David Glaser, Ian Hendrikson-Smith, Bob Mover, Zaid Naser, Mike de Rubbo
-Tenor: Chris Byard, Jay Collins, Ilhan Ershain, Joel Fram, Steve Hall, Mike Karn, RalphLalama Bob Mover, Charles Owens, Grant Stewart, Greg Tardy, Jerry Walden

Ou a-t-il joué ?
clubs, concerts, tournées, festivals, radio, TV

En France et en Europe

Yves Brouqui a joué dans la plupart des clubs parisiens ; pendant plus d'une dizaine d'années on pouvait l'entendre régulièrement au Duc des Lombards, au Sunset, au Houdon, au Petit Opportun, à La Villa, au 7 Lézards, à l'Arganier, au Petit Journal Montparnasse, au Bilboquet, au Lattitude St Germain, au Jazz Club Lionel Hampton... Il a par ailleurs donné plusieurs concerts dans des salles comme le New Morning, la Clef, le Cithea, le Passage du Nord-Ouest...
De nombreuses tournées en France lui ont permis de jouer dans plus d'une quarantaine de villes de province.
Il a également joué une semaine au prestigieux Ronnie Scott's Club à Londres.
Des concerts et des tournées en Europe lui ont donné l'occasion de se produire dans plusieurs pays comme l'Italie, l'Espagne, le Portugal, l'Angleterre ou la Belgique.
Parmis les festivals dans lesquels on a pu l'entendre, il faut citer : Rennes By Jazz, Calvi Jazz Festival, Luz ST Sauveur, J.V.C. Hall that Jazz Parc de la Villette, Parthenay Jazz en Gâtine, Tourcoing, Sunset American Jazz Festival, Aiguillon, Belfort, Paris Jazz Festival Parc Floral... sans oublier le Pan Jazz Festival a Port of Spain, Trinidad.

A New York
Il se produit régulièrement à Manhattan et à Brooklyn dans de nombreux clubs comme : Small's, Fat Cat, NoMore, Dean street, Cornelia Street Café, St Marks Club, Auggie's, La Linea, First Street Café, Darhma, Sweet Basil, Luxia, Detour, Kavehaz, Izzy Bar, Merchant's... pour ne citer que les plus réguliers.
Il a par ailleurs donné plusieurs concerts dans des villes du nord des Etats-Unis, a Old Forges, Lake George et Albany.

Radios et TV

Yves Brouqui a enregistré à plusieurs reprises pour l'émission en direct "Jazz Club" de Claude Carrière et Jean Delmas sur France Musique.
A Lisbonne, il enregistre une émission de vingt minutes pour la télévision portugaise.
A New York, il enregistre pour la télévision Time Warmer Cable TV avec le quintet de Bob Mover et une émission en direct pour France Musique sous la direction de Claude Carrière.
A Trinidad, il participe au tournage de Papouk, vidéo-clip du "Bex'tet" d'Emmanuel Bex
Sur France Musique il a été l'invité d'Alain Gerber dans son émission l'Auberge des Songes.

Discographie :

"Organique" EmmanueL Bex Quintet "Bex'tet", PeeWee Rec. 1992
"Simple" Steve Potts Sextet (à paraître), 1992
"Rouge et Or" Emmanuel Bex "Bex"tet", PeeWee Rec. 1995
"Foreign Currency" Yves Brouqui Quartet, Elabeth Rec. 1999
"Live in Paris" Xavier Richardeau Quintet, Taxi Rec. 1999
"A blues in mamy colors" Michael "Spike" Wilner Quartet, New York City, février 2000
"Live at smalls" Elabeth Rec. 2002
"Made in France" Elabeth Rec. 2005

Ils ont dit :

"...l'oeuvre d'un musicien accompli, qui a triomphé de ses doutes sur le but à atteindre, et maîtrise les moyens d'y parvenir..." "...tout ce qu'il joue est définitif...""...comme Grant Green, Yves Brouqui improvise dans l'évidence..."
Alain Gerber, Diapason

"Il est rare de rencontrer chez un jeune musicien pareille maîtrise technique toute entière mise au service de l'élégance..." "...(son) jeu n'est pas sans rappeler celui du talentueux Russel Malone...""...encouragement louangeur pour l'avenir..."
Stéphane Carini, JazzMan

"...un album rare, simple et beau. Le Jazz vrai par des vrais..."
Jazz Notes

"...un défi à l'écoute en aveugle tant l'accomplissement est ici remarquable..."
Jean-Pierre Jackson, Répertoire des disques compacts

"...un disque fort bien fait, dont certains, plus ou moins célèbres, feraient bien de s'inspirer..."
Le Midi Libre

"...digne disciple de René Thomas..."
Pascal Anquetil

"...un Jazz châleureux et pétri de swing...""...il promène sa guitare inspirée et véloce...""...interprète avec assurance et sensibilité...""...on savourera le souffle créateur de ses improvisations...""...il n'est pas sans évoquer la maîtrise et l'aisance dialectique d'un Tal Farlow...""...acquisition chaudement recomman-dée..."
Claude Oberg, Jazz Magazine

"...son chorus est dans la veine d'un Tal Farlow...""...(ses) compositions conservent cet aspect mélodique et fiévreux...qui a permis à la guitare de poursuivre sa percée dans le Jazz...""...l'écoute de son CD laisse poindre un brin de nostalgie, qui nous fait dire qu'il a choisi la bonne voie...""...ce travail est fertile et (...) donnera la force à des musiciens régionaux de s'exprimer dans ce sens là..."

Michel Maestracci, Jazz Hot