LA PLAYLIST ELABETH

"La" Playlist à écouter en mode "shuffle" ! Cliquez ci-dessous... Le player s'ouvre en mode "popup" ainsi vous pouvez écouter de la musique tout en continuant à naviguer. Cliquez ci-dessous... (Tous les titres de cette playlist sont disponibles au téléchargement gratuit via le menu "Bonus mp3" ou en passant par l'onglet "Télécharger" présent dans chaque album).
Player Elabeth

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Richard Raux 
(Saxophoniste ténor & flûtiste français né à Périgueux en 1945)
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Deux ou trois choses qu'il faut savoir de Richard Raux :

il est jazzman. D' abord. Comme d'autres sont poètes ou peintres. Par néssecité, par passion. Sans retenue, en toute générosité. Il suffit de l'avoir entendu une seule fois souffler dans son saxophone pour comprendre de quel fol amour il brûle pour cette musique tendre et violente, grave et désinvolte, libre, joyeusement déraisonnable : le jazz.

Il est créole : bien que né en France à Périgueux en 1945, c'est dans l'île de Madagascar qu'il à vécu, dès l'âge de deux ans, toute sa jeunesse. Ce qui explique son goût immodéré pour les musiques métisses, les rythmes chaloupés, les déhanchements nonchalants, les cadences qui dansent. Il est autodidacte : il a appris à la meilleure des écoles, celle des oreilles. C'est par la batterie qu'il débute dans l'orchestre de Jeannot Rabesson, un grand pianiste, la "locomotive"du jazz malgache et encore aujourd' hui à ses côtés. A son écoute et plus tard à celle d'autres grands maîtres du piano jazz, Mal Waldron, René Urtreger, Eddy Louiss, il apprend la musique et découvre sa vocation de saxophoniste.

Il est joueur de ténor, et un bon ! Dire qu'il a appris serait inexact. C'est le sax qui l'a pris, corps et âme. De Magma (en 1970) à Hamsa Music en passant par le big band de Sony Grey, il est devenu un musicien complet, capable d'assumer pleinement le difficile héritage de Coltrane. Aujourd'hui il revendique fièrement toute cette "horn culture" chère à Rollins. Tantôt volutes veloutées, tantôt torrents torrides, de son sax s'échappe une musique ardente où se mêlent intimement l'émotion, l'énergie et la joie. Un jazz qui ne se prétend être ni d'arrière ni d'avant-garde mais tout simplement actuel.

Pascal Anquetil