LA PLAYLIST ELABETH

"La" Playlist à écouter en mode "shuffle" ! Cliquez ci-dessous... Le player s'ouvre en mode "popup" ainsi vous pouvez écouter de la musique tout en continuant à naviguer. Cliquez ci-dessous... (Tous les titres de cette playlist sont disponibles au téléchargement gratuit via le menu "Bonus mp3" ou en passant par l'onglet "Télécharger" présent dans chaque album).
Player Elabeth

L'amour Dans L'âme Agrandir

L'amour Dans L'âme (CD)

Luigi Trussardi -

℗ & © 1996 - ELA 621025

Plus de détails

ELA 621025

Disponibilité : en stock !

2 Autres Albums disponibles

Musics

01 - The Way You Look Tonight
02 - Trois Petits Points
03 - You Don't Know What Love Is
04 - Martine' Smile (Téléchargeable via l'onglet "Télécharger")
05 - Nica's Tempo
06 - Spring Is Here
07 - Little Niles
08 - Luisa
09 - Tolu
10 - Beautifull Love
11 - Canto Triste
12 - One Single Slap
13 - Nice's Queen
14 - One Oscar For Pettiford
15 - Olha Maria

Michel Graillier : Piano sur 2, 4, 8, 11
Olivier Hutman : Piano sur 1, 6, 12, 14
Alain Jean-Marie : Piano sur 5, 2, 9, 13
Bernard maury : Piano sur 3, 10, 15
Luigi Trussardi : Basse et Basse Piccolo sur 4, 5, 7, 8, 11, 12, 14, 15
Charles Bellonzi : Batterie

Enregistré les 13, 14, 15 et 16 décembre 1996 au Studio du Petit Pont par Didier Drussant et mixé par Thierry Hazard pour le Label Elabeth
Mastering : David Drussant
Photo de couverture : Lionel Barbe

________________________________________________________________________

ARTICLES DE PRESSE :

Awards: 4 étoiles
Talentueux contrebassiste né à Clichy en 1938, Luigi Trussardi cultive une relative discrétion. Solide accompagnateur, on ml'a souvent entenduy auprès des meilleurs jazzmen, lkes nôtres mais aussi les Américains de passage qui, nombreux, l'ont souvent plébiscité.Ses propres disques se font rares. "L'amour dans l'âme" n'est que le deuxième album qu'il publie sous son nom en quarante ans de carrière. C'est très peu, trop peu lorsque l'on connaît sa stature; Dans ce disque réunissant plusieurs trios, Luigi se met humblement au service des pianistes qui l'entourent.S'il se réserve des chorus c'est pour mieux servir la musique qui se joue, servir le phrasé vif et sensuel d'Olivier Hutman, les délicates couleurs d'Alain Jean-Marie, le jeu très fin de Bernard Maury, la poésie intérieure de Michel Graillier. Face à ces quatre grands pianistes pour lesquels l'harmonie n'a plus de secrets, Luigi fait chanter sa piccolo basse, cultive les belles mélodies qu'il porte dans l'âme, sait écouter et répondre, avec justesse et amour. Outre ses compositions, il reprend des standards, des thèmes de ses amis, se fait plaisir jusqu'au bout, excellemment secondé par Charles Bellonzi à la batterie

 

Awards: Selection
Confier la batterie au délicieux Charles Bellonzi et le piano à quatre de nos meilleurs stylistes : quelle belle idée Luigi Trussardi a eue là !

Michel Graillier, c'est le lyrisme sage, qui reste bien calé dans les harmonies sans que son imagination s'en trouve bridée : "Trois petits points", "Martine's smile", "Luisa", "Canto Triste" ; Alain Jean-Marie, c'est l'homme de la note juste, le plus pur bopper des quatre, parfait ern tous points... comme toujours : "Nica's tempo", "Little Niles", "Tolu", "Nice's queen" ; Olivier Hutman, plus versatile, cultive la surprise harmonique dans un jeu très rythmique, bien assis sur une main gauche autoritaire : "The way you look tonight", "Spring is here", "One single slap", "One oscar for Pettiford" ; Bernard Maury enfin, le moins connu des quatre, est aussi le plus puissant, le plus direct, un pianiste qui paradoxwalement aime parfois à progresser par segments, qu'il triture un peu à loa manière d'un Mal Waldron : "You don't know what love is" , "Beautiful love" , "Olha Maria". Ainsi entouré, Luigi Trussardi ne peut que jouer à la perfection -et il ne s'en prive pas, que ce soit dans le charmant pas de deu!x qui l'unit à Graillier sur "Luisa", dans l'exposé (à la basse piccolo) de "One Oscar for Pettiford", dans "Canto Triste", à la basse piccolo toujours, mais à l'archet cette fois, ou dans le "Tolu" de Bibi Monville, un thème de neuf mesures qui swingue du feu de Dieu ! Quel joli CD. Alby Cullaz, à qui il est dédié, aurait adoré...
Domi Truffandier

"Vendredi 14" son précédent cd, était passé scandaleusement inaperçu, mais Trussardi récidive, différemment. Et fait encore mouche. Quinze thèmes, quatre trios, et autant de pianistes, deux basses -et ce n'est pas trop pour un tel homme. Et Luigi nous trousse tout ça, hardi, fin, puissant, avec les incomparables manieurs d'ivoire et d'ébène qu'il a coincés entre sa "grand-mère" et les fûts et cymbales du fidèle "Lolo" Bellonzi. Avec de tels trios, pas besoin de souffleur. Plus d'un sax, trompette ou autre vent en mal de rythmisque se fantasmera soutenu par une des machines à swing et à feeling que Trussardi à mises au point avec son coeur gros comme ça et son "amour dans l'âme".
Thierry Quénum

"Le be-bop réinventé"
"Grand-mère" comme l'appellent familièrement les contrebassistes en parlant de leur volumineux instrument, compte en France quelques (trop) rares praticiens de talent. Luigi Trussardi est de ceux-là. Moins connu du grand public qu'Henri TexiEr, Jean-François Jenny-Clark où le vétéran Pierre Michelot champion tous styles confondus, géant à la chevelure argentée.

Trussardi jouit de l'estime unanime de ses pairs. Depuis plus de trois décennies, il cultive avec une élégance toute transalpino les qualités majeures de l'instrument, précision, justesse, fluidité, volume sonore. L'ami "Luigi" et son complice "Lolo" (le batteur Charles Bellonzi) habitués à jouer ensemble avaient déjà enregistré en 1994, un premier album intitulé "Vendredi 14", en compagnie notamment du saxophoniste Marc Thomas (le "prof" de jazz de Meddy Corville). Ils réalisent aujourd'hui un nouveau disque baptisé "L'amour dans l'âme". Une vraie réussite. Rien de surprenant : un bon bassiste et un bon batteur ne peuvent faire qu'une bonne paire, parfaite maîtrise du tempo. Chaussure droite, chaussure gauche, en avant swingue ! Luigi et "Lolo" s'investissent pleinement, tantôt solistes, tantôt accompagnateurs dans une douzaine de titres aux auteurs aussi divers que Jerôme Kern, Richard Rodgers, Giggy Gryce ou Randy Weston, complétés par trois de leurs propres compositions.
Une idée originale : l'interprétation des 15 morceaux de l'album est confiée à quatre éminents spécialistes du clavier improvisateurs chevronnés dont le seul tort, aux yeux de certains, est de ne pas être né Outre-Atlantique ni dans les studios New-Yorkais. Il s'agit de Michel Graillier, Alain Jean-Marie, Olivier Hutman et Bernard Maury. Ni plagiaires, ni novateurs, seulement musiciens inspirés et sincères. Ils réinventent avec émotion et conviction le style "be-bop" qui tel le phénix de la mythologie, renaît sans cesse de ses cendres... C'est tant mieux !
Dr JAZZ

 

On "L'amour dans l'âme", bassist Luigi Trussardi sounds as if he's never happier then when he's driving a piano trio. With drummer Charles Bellonzi in tow, he sets up a harmonic and rhythmically sturdy foundation that gives the pianist all he needs. Trussardi's big, woody tone gives the bottom end a full sound and he walks, runbs and roams freely through the trio landscape. He will occasionnally take the lead both on full bass and piccolo bass wich gives the album a greater sense of diversity.
The one drawback is that all four pisnists he uses are stylistically very similar. They all possess a bop-based virtuosity with subtle differences.Hutman seems the most adventurous of the four, playing lines with cascades of notes that frequently end in a clashing dissonance.? He is a bit reminiscent of Ahmad Jamal.Michel Graillier is strongly rooted in Bud Powell-like fluidity. Alain Jean-Marie is similar with a little more Monk in his playing. Bernard Maury's piano has a darker palette utilizing more "misterioso" harmonies.But, ultimately, all are very similar. Yhe record plays through from beginning to end very seamlessly. I suspect if one were given a blindfold test and played the record through, one would think it's the same pianist throughout. A more Monk-derived or more Cecil Taylor-derived or more Teddy Wilson-derived pianist would have been appreciate. But, as it stands, this is a solid listenable disc, not least because of the first-rate rhythm section work.

Accédez à notre chaine Youtube
Youtube

Donner votre avis

L'amour Dans L'âme (CD)

L'amour Dans L'âme (CD)

Luigi Trussardi -

℗ & © 1996 - ELA 621025

Donner votre avis